Publié par : kasseem | 19 janvier 2010

Mauritanie: après le tout sécuritaire, Aziz dialogue avec les terroristes

Le général Aziz est décidement un opportuniste. Alors que depuis des mois, il assure au monde entier qu’il ne faiblira pas face à la menace terroriste en Mauritanie, il se retrouve aujourd’hui à dialoguer directement avec les terroristes.

Depuis que la situation lui échappe et qu »Al Qaida explose littéralement aux quatre coins du pays, le général Aziz tente une nouvelle stratégie, qui ne marchera pas plus d’ailleurs que la première: celle du dialogue avec les salafistes! On ne dialogue pas avec les terroristes. Ces extrémistes veulent détruire la Mauritanie! Il faut les combattre.

Mais la solution militaire d’Aziz ne peut pas marcher non plus puisque sa dictature est à l’origine de la frustration grandissante de la jeunesse mauritanienne qui se tourne naturellement vers Al Qaida.

Que faudrait-il faire? Tout le contraire de ce que fait Aziz. Une Mauritanie démocratique et libre qui permette aux jeunes de s’exprimer sans avoir recours à la violence; mais assorti d’un combat sans relâche ni compromission contre le terrorisme d’Al Qaida.

La stratégie actuelle d’Aziz va échouer des deux côtés: toujours plus de terroristes et une légitimation de la prise d’armes par ce dialogue stupide.

Et dire qu’Aziz a réussi à faire croire aux occidentaux qu’il serait le rempart contre Al Qaida… Ils doivent se mordre les doigts aujourd’hui d’avoir permis ce coup de force anti-démocratique!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :