Publié par : kasseem | 5 janvier 2010

Mauritanie/terrorisme: l’échec sécuritaire du général Aziz

Le général Aziz avait justifié son coup d’état en Mauritanie par la situation sécuritaire du pays et l’émergence des terroristes d’Al Qaida.

Près de deux ans après sa prise de pouvoir par les armes, son bilan sécuritaire est effrayant! Alors qu’il avait assuré que le président démocratique Sidi Cheikh Ould Abdallahi n’était pas assez fort pour faire face à la menace terroriste, le général Aziz, qui se targue de contrôler le pays, a échoué sur toute la ligne.

Les extrémismes fleurissent plus que jamais dans la Mauritanie d’Aziz. Il suffit de se rendre dans un certain nombre de mosquées de Nouakchott ou Nouadhibou pour se rendre compte que le terreau est plus favorable que jamais au terrorisme.

Pire, les terroristes sont dans les faits beaucoup plus actifs que dans le régime précédent et le pays n’est plus du tout sous contrôle. Arrêtons nous simplement sur les évènements du mois de décembre. Du jamais vu en Mauritanie!!!

L’enlèvement des deux italiens fin décembre est symptomatique de la nouvelle donne en Mauritanie. Les terroristes ont pu sans aucun problème (ou avec des complicités militaires?) traverser tout le territoire mauritanien avant de trouver refuge au Mali!

Pour un président qui se targue d’avoir la main sur son pays, cela fait désordre. Mais le plus grave c’est la banalisation de ce type d’enlèvement qui sont totalement étrangers à la culture mauritanienne. Pourquoi Aziz qui se vante d’être si fort, est-il incapable de juguler ce movement.

Nous connaissons tous les lieux à surveiller, les personnes qui prêchent la haine. Elles ne sont pas très nombreuses mais donnent une image déplorable de la Mauritanie.

La première mission d’un chef d’état est de garantir la sécurité dans son pays. Aziz a échoué sur toute la ligne. C’est facile de faire croire au peuple et aux étrangers que pour faire face à la menace terroriste, il faut un homme fort, un militaire. Que sans lui le cahos va s’installer.

Mais la réalité est différente. Un civil partisan du dialogue et dont la légitimité était assise sur un vote sans tricherie, réussissait finalement mieux qu’un général violent, arbitraire et sans éducation, à  jongler avec les différentes composantes de la société mauritanienne, même les plus hostiles au progrès et à l’occident.

On ne peut pas mettre un soldat derrière chaque mauritanien. En faisant croire à une solution militaire, Aziz nous a berné et a engendré une future génération de terroristes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :