Publié par : kasseem | 23 décembre 2009

Mauritanie : « lutte contre la gabegie », l’alibi du général Aziz pour s’accaparer les secteurs clés de l’économie

Le chef de junte mauritanien, le général Mohamed Ould Abdel Aziz, invoque depuis plusieurs semaines la « lutte contre la gabegie », pour justifier les arrestations sommaires d’hommes d’affaires mauritaniens.

Les visées du général Aziz sont en réalité bien différentes et le putschiste cherche avant tout à démanteler les grands groupes industriels mauritaniens (dont les patrons se trouvent à l’heure actuelle incarcérés) afin de s’accaparer leurs activités les plus juteuses.

A la différence de ses prédécesseurs (qui prenaient tout autant que lui d’aises avec l’indépendance de la justice), Aziz est un prédateur économique. Il se doute qu’il ne restera pas au pouvoir éternellement et il compte bien, comme il s’en vante d’ailleurs paraît-il en petit comité, devenir « l’homme le plus riche de Mauritanie ».

Les arrestations arbitraires auxquelles nous avons assisté ces dernières semaines ne sont rien de moins qu’une tentative de destruction des fondements mêmes du secteur privé mauritanien qui repose essentiellement sur les trois grands groupes mis en cause par cette procédure.

Je reviendrai dans un autre article sur cette procédure qui n’a pas de réelle base juridique et qui a en plus été mené au mépris le plus absolu des règles de droit.

Le cœur de la situation actuelle est qu’un homme, le général Aziz, qui suite à un coup d’état a renversé un président démocratiquement élu (le seul depuis l’indépendance de la Mauritanie), est en train d’éliminer toute forme de concurrence en Mauritanie.

Les conséquences seront dramatiques pour l’économie du pays. Au-delà de l’injustice pour les hommes d’affaires incarcérés, on assiste à une manœuvre de spoliation sans précédent des ressources économiques du pays, qui aboutira si elle réussit, à détruire le tissu économique, pourtant déjà si fragile, du pays. La Mauritanie a besoin d’un secteur privé autonome et dynamique.

Les visées commerciales du général Aziz vont laminer les investisseurs privés mauritaniens et durablement entamer la crédibilité économique de notre pays. J’imagine que face à ce fiasco, les entrepreneurs européens présents en Mauritanie doivent se poser des questions et que ceux qui prévoyaient de s’y installer y réfléchiront à deux fois.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :